" />

Publié par Farida Nabourema

Faure Gnassingbé
Faure Gnassingbé

Bon, est ce nécessaire que le ministre de l’enseignement primaire et secondaire Florent Badjam Maganawé perde le temps aux populations togolaises en annonçant hier dimanche soir à la télévision nationale que son patron Faure Gnassingbé serait candidat aux élections de 2015 ? Ne savons-nous pas tous au Togo que c’est héréditaire chez les Gnassingbé de ne jamais restituer ce qu’ils ont volé ? Si le père a fait 38 ans au pouvoir, pourquoi le fils devrait-il se contenter de 10 ? Il sera éternellement candidat jusqu’à ce que la mort ne le sépare du pouvoir à moins que les Togolais se décident à mobiliser leurs forces pour chasser ce vautour. Il faut plus que des élections pour faire partir un dictateur. Il faut du courage, de la détermination, de l’organisation, le sens du sacrifice pour une véritable révolution populaire. Seule le peuple togolais peut mettre fin à cette comédie qui a trop longtemps duré.

Je ne souhaite pas que mes enfants naissent aussi et connaissent ces fainéants comme dirigeants. Cela fait déjà 4 générations sacrifiées et je ne suis pas prête à laisser celles qui viennent vivre la terreur et la misère que nous avons connue et vivons toujours avec les Gnassingbé.