" />

Publié par Farida Bemba Nabourema

Hollande François, Votre soutien, je n’en veux pas !

"Là où l'alternance est empêchée, les sociétés civiles et l'opposition recevront le soutien nécessaire de la France" François Hollande

Cher François Hollande, je ne milite pas dans l’opposition togolaise pour remplacer la peste par le choléra. C’est-à-dire que je ne souhaite absolument pas bénéficier du soutien de cette même France qui a installé et maintien au pouvoir le régime imposteur qui depuis 49 ans saigne mon pays le Togo. Je combats les Gnassingbé pour le simple faite qu’ils vous sont soumis et vous aident à appauvrir mon peuple.

Si par cette déclaration, vous souhaitez attirer les naïfs afin de leur donner l’impression que votre administration tient à la prospérité et à la liberté de l’Afrique, laissez-moi vous dire que la meilleure façon de témoigner votre magnanimité est de mettre fin à cette monnaie esclavagiste sournoisement appelée Franc CFA qui vous font garder immoralement 80% de nos réserves.

Cher Hollande, vous devez comprendre et accepter qu’il existe aujourd’hui plus d’africains « francophobes » c’est-à-dire ceux qui ont la phobie de la France, qu’il n’existe d’africains francophones. Et ceci parce que durant les 500 ans dernières années, la France a détruit en Afrique, plus de vie que les virus Ebola, SIDA, Hépatite, le bacille de Koch et le plasmodium falciparum tous rassemblés.

Je viens donc très chaleureusement décliner avec véhémence votre offre de soutien qui pour moi est un cadeau empoisonné.

Et pour finir, quand vous répondiez indirectement aux propos de votre prédécesseur Sarkozy en ces termes : « L’Afrique est dans l’histoire et aussi l’avenir », je souhaiterais vous rectifier comme suit : l’Afrique EST l’histoire ET l’avenir.

Nous africains ne sommes pas DANS votre histoire mais sommes L’HISTOIRE.

Francophobiquement Votre

Farida Nabourema

Citoyenne Togolaise Désabusée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mawule 12/02/2015 01:35

Je suis tres content de cette reflexion vis a vis de la France. Ces colons nous ont enterres a vie et continues de nous soutirer la moelle de nos os.
L'heure a sonner de laiser tomber la langue etrangere pour mieux comprendre notre histoire.

YANTELBE P. KAKIANG 30/11/2014 23:52

Ce message ne devrait pas seulement être pour une Citoyenne togolaise mais pour tous les citoyens Africains, débarrasser nous de ces prédateurs, ces chefs d’États qui "s'éternisent" au pouvoir