" />

Publié par Farida Bemba Nabourema

Questions aux femmes catholiques

Ce matin je m’adresse aux femmes catholiques. Quand on met les pieds dans une glisse, vous femmes êtes les plus nombreuses. C’est vous qui cotisez pour offrir ces luxueuses robes de chambre a ceux-là que vous appelez prêtres. Et pourtant, vous êtes les plus marginalisées. L’église catholique n’admet pas de femme prêtres. Vous ne pouvez qu’être sœurs religieuses. Les prêtres ont le droit de conserver leurs biens et d’hériter mais les sœurs doivent renoncer à toute richesse.

Quand un prêtre engrosse une sœur religieuse, la sœur se fait excommunier et le prêtre au pire change de diocèse. Et tout cela se passe sous vos yeux et tout ce que vous avez à dire devant autant de marginalisation au sein de ce système sexiste est : Amen !

Pourquoi ? Parce qu’on vous aurait créé avec la cote d’un homme ? Le pire, c’est que quand on essaye de vous pousser à faire usage de votre cervelle pour analyser votre condition et la repenser, vous vous énervez comme quoi, on critique votre religion.

Enfin, pourquoi Dieu est-il le père et nom la mère ? Et pourquoi a-t-il envoyé un fils et non une fille ?

Je sais que pour vous maintenir sous leur laisse, des farfelues vous ont dit que la foi ne s’explique pas et qu’il faille dissocier la raison de la foi. Et pour répondre à mes questions, je parie que vous irez la poser a des prêtres qui vous donneront les réponses dignes de vous enfoncer de plus belle dans le trou de la croyance aveugle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article