" />

Publié par Farida Bemba Nabourema

Le 08 Mars n'est pas une fête!

Je me réveille ce matin avec des messages de bonne fête par ci et là comme quoi c’est la journée internationale de la femme. La désinformation a réduit les gens à croire que le 08 Mars est une fête quand elle est une journée dédiée non pas à la célébration comme la fête des mères mais à la revendication des droits des femmes.
En Afrique, il y en a qui se confectionnent des tenues et impriment des pagnes en passant la journée à se pomponner et à fêter comme s’il y avait lieu de faire la fête et certaines vont jusqu’à espérer des cadeaux.
Non mesdames le 08 Mars n’est pas une fête mais une journée où nous sommes supposées encore une fois hausser le ton contre les injustices dont nous sommes victimes sur la base de notre genre. Une journée où nous devons rappeler ces choses au monde et corriger les inégalités qui nous infériorisent.
Aujourd’hui je n’ai pas besoin des poèmes, des vœux, des sourires et gentillesses éphémères des uns ou des autres mais j’ai le devoir de rappeler ce pourquoi le 08 Mars existe.
1. Seulement 50% des femmes en âge de travailler dans le monde ont du travail contre 77% des hommes.
2. Les femmes gagnent 64% de ce que les hommes gagnent en effectuant le même travail.
3. 62 millions de petites n’ont pas le droit d’aller à l’école de par le monde juste parce qu’elles sont des filles.
4. 4 sur 5 victimes du trafic humain sont de femmes.
5. Il faudra attendre environ 160 ans pour que les femmes en Afrique sub-saharienne puissent accoucher dans les mêmes conditions sanitaires que les femmes dans les pays développés.
6. Au moins 1000 femmes sont tuées chaque année pour sauver l’honneur de leur famille en Asie du sud.
7. Environ 90% des femmes seront victimes du harcèlement sexuel.
8. Les femmes courent plus de risques d’être violées et abusées dans leurs foyers qu’elles ne courent le risque de développer le cancer, le paludisme ou de mourir dans un accident de voiture.
9. Les femmes occupent seulement 4.8% des postes exécutifs.
10. Seulement 30% des chercheurs de par le monde sont des femmes et en Afrique sub-saharienne, elles sont moins de 10%.

Certes, il ne faut pas attendre le 8 Mars pour soulever la question de l’inégalité des genres mais il ne faut pas non plus réduire cette journée en une frivolité qui ne fait que réaffirmer indirectement le sexisme. Non le 08 Mars n’est pas une occasion pour les hommes de démontrer « O Combien ils sont galants et attentionnés » et aux femmes d’afficher « O Combien elles sont belles et spéciales ». Il est ici question de dénoncer les abus, les injustices et d’offrir à plus de femmes, la chance de vivre dans la dignité et dans l’égalité.

Non ne me souhaitez pas Bonne Fête de la femme. J’en serai autant offensée qu’un Noir à qui l’on dira « Bonne Fête des Esclaves » un 10 Mai.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article