" />

Publié par Farida Bemba Nabourema

Elle accouche en plein air car n'ayant pas 10,000 FCFA

Cette maman a été obligé d’accoucher en plein air devant l’hopital Melen au Gabon le Jeudi 07 Avril à 21h 10mn parce qu’elle n’avait pas les 10,000FCFA qu’on lui avait demandé avant de l’admettre en salle d’accouchement.

Je disais dans un article le 08 Mars que d’après les données sur le développement, il faudrait attendre environ 160 ans pour que les femmes africaines puissent accoucher dans les mêmes conditions sanitaires que celles en occident. Et pourtant ce ne sont pas les ressources qui nous manquent.

Et des humiliations aussi graves, des femmes africaines en vivent tous les jours dans nos pays qui sont dirigés par des irresponsables dont la seule préoccupation est de piller nos richesses.

Alors quand je disais le 08 Mars dernier qu’il n’y a pas de quoi fêter et que la journée internationale des droits de la femme est une journée de revendication, vous voyez donc que ce n’est pas seulement une question d’égalité des sexes mais de dignité humaine.

Comment la société a-t-elle pu nous corrompre au point de nous rendre insensible devant un phénomène que même les animaux reconnaissent sacré ? Pourquoi nous femmes africaines de par le monde sommes incapables d’exiger que notre droit le plus inaliénable soit respecté ? Qu’attendons-nous pour réclamer notre dignité et mettre fin à ce sadisme qui règne dans nos institutions humiliant et deshumanisant des millions de femmes ?

Au Togo, au Gabon, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Mali, au Sénégal, au Tchad, au Niger, en Mauritanie, au Congo et j’en passe, nos sœurs et nos mères meurent dans le silence de notre indifférence. Et cela doit cesser !

Farida Nabourema

Citoyenne Togolaise Désabusée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article