" />

Publié par Farida Bemba Nabourema

Hommage aux combattants de la liberté  au Togo

Il m'arrive de penser à toutes ces personnes qui ont tant donné au Togo. À tous ces sacrifices qui ont été faits, à toutes ces personnes qui ont perdues leur vie, été torturées et violées, à toutes ceux qui se sont exilés, à toutes les familles déchirées et les espoirs brisés.

Il m'arrive de penser à tous ces togolais qui dans l'anonymat ont lutté farouchement pour notre liberté et qui n'avaient que pour seule motivation : Nous, la future génération.

Et quand je pense à eux, je n'ai qu'une seule envie. Celle de les voir, les remercier, leur exprimer ma plus profonde gratitude et leur faire comprendre que leurs efforts ne furent pas vains.

Je voudrais qu'ils sachent que contrairement à ce que disent certains, ils ne se sont pas battus et sacrifiés pour rien. Ils ont lutté pour nous, pour moi et pour toute cette jeunesse qui aujourd'hui se laisse désinformer, décourager et démotiver.

Cette jeunesse qui aujourd'hui se plaint du chômage qui aurait été un luxe pour ces générations antérieures qui elles, travaillaient de force sans répit dans les mines et les champs à coups de fouets. Ô comme elles auraient rendu grâce aux ancêtres de pouvoir se lever chaque matin et de n'avoir de quoi s'occuper, car malheur fut pour eux d'être nés à une ère où ne pas fournir aux occupants le quota de récoltes exigé était synonyme d'avoir des mains coupées.

Nous n'imaginons pas ô combien elle aurait été bien plus insurpotable notre vie, si vous les aînés n'eurent pas pensé et cru en nous.

Mes respects accompagneront toujours ceux là qui ont lutté pour éviter que Farida Nabourema ne naisse un jour esclave . Ceux là qui ont lutté pour que je puisse vivre dans la dignité et ai une identité que je peux aujourd'hui exhiber en toute fierté.