" />

Publié par Farida Bemba Nabourema

L'Europe peut-elle mieux faire que l'Afrique?

Imaginez un pays européen comme l’Allemagne ou la France dans lequel un beau matin, sont obligés de cohabiter une centaine de groupes ethniques européens à savoir les français, les anglais, les belges, les turques, les danois, les allemands, les russes, les finlandais, les suédois, les romains, les grecs, les polonais, les italiens, les portugais etc. Imaginez que l’on impose à tous ces groupes qui se sont fait la guerre des siècles durant, le japonais comme langue officielle.

Dites-moi par quelle magie éviteront-ils les conflits et réussiront-ils à assoir au bout de quelques années seulement, une démocratie non clanique ? C’est pourtant ce que l’occident attend de nous les africains. Après avoir disséqué l’Afrique en plus d’une cinquantaine de pays de la façon la plus incohérente possible sans aucune considération pour nos différences ethniques, socio-culturelles et religieuses, ils refusent de porter la responsabilité de cette division qui est source des multiples guerres et conflits, (qu’eux même ont encouragés) qui ravagent nos pays depuis des décennies. Le Soudan, la Centrafrique, le Nigeria, le Mali, le Cameroun, le Congo, le Rwanda, la Cote d’Ivoire, l’Éthiopie, l’Érythrée, le Djibouti, le Kenya, l’Uganda et autres, ont tous payés très cher l’addition des divisions colonialistes.

Ce qui me déroute encore plus est que l’Europe elle-même a du mal à s’unir malgré ses presque 3 siècles de soit distante « démocratie » et malgré la quasi uniformité des couches ethniques et linguistiques au sein de ses pays. De 1800 à nos jours, il y a eu plus de guerre en Europe seule que dans l’ensemble de tous les autres continents réunis et ce, malgré l’apparente autonomie des états européens et la théorie libérale des relations internationales qui stipule que les démocraties ne se font pas la guerre.

En 50 ans, l’Europe dans son hypocrisie souhaite voir l’Afrique afficher un système politique similaire au sien qu’il lui a fallu près de 3 siècles pour établir. Le comble, est que notre échec dans nos différentes tentatives d’unification bien qu’étant principalement occasionné par leur politique internationale divisionniste et leur ingérence sournoise dans nos affaires, est présenté comme une tare de la race Noire. Oh les Noirs ne s’aiment pas ; les Noirs s’entretuent, les Noirs ne peuvent jamais s’unir les entend-on souvent dire. Dois-je rappeler que l’Autriche n’a pas eu un Congo pour assassiner l’archiduc François-Ferdinand de Hasbourg-Este ou Hitler un Cameroun pour instiguer la haine des juifs en les allemands au point d’en décimer 6 millions ?

L’Afrique a tous les problèmes du monde et ce parce que le monde entier fait de l’Afrique son problème. Si et seulement si nous africains pouvions un tant soit peu, avoir la liberté de définir notre model politique, de bâtir nos nations en fonction de nos aspirations aussi rétrogrades puissent-t-elles paraitre au reste du monde, l’on réaliserait la force de notre résilience qui nous fait subir toute forme d’abus sans jamais nous faire fléchir. Mais hélas ! Nous sommes condamnés à résister aux attaques de la planète toute entière car ayant eu la malchance d’avoir été trop chanceux dans la distribution des ressources par la nature.

Farida Bemba Nabourema
Citoyenne Africaine Désabusée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article