" />

Publié par Farida Bemba Nabourema

Les élèves Kanloklare Sayabia, Kanfoire Kinanssoa et Gbiak Mindabe en classe de 4eme, 3eme et seconde seraient détenus à la prison civile de Dapaong depuis la semaine dernière pour avoir pris part à une manifestation réclamant la reprise des cours.

 

 

 

Ce n’est pas la 1ere fois que les forces de « sécurité » de Yark Demhane abusent de leurs pouvoirs à Dapaong en bastonnant, tuant et arrêtant arbitrairement des enfants mineurs qui ne réclament rien d’autres qu’étudier . L’éducation est un droit fondamental et des enfants ne seraient pas dans les rues en train de le réclamer si nous avions des dirigeants soucieux de l’avenir de cette nation.

Je réclame et exige la libération immédiate de ces élèves et une explication de la part des autorités de cette préfecture qui font la pluie et le beau temps en terrorisant les citoyens comme si Dapaong et le Togo en général était leur propriété privée.

C’est une honte qu’un dirigeant soit incapable de solutionner en 12 ans les problèmes occasionnés par son prédécesseur et défunt père pendant 38 ans de règne. Nous ne voulons pas de la continuité de cette médiocrité au #Togo et nous ne tolèrerons pas les abus constants de ce régime vis-à-vis des populations togolaises de plus en plus démunies et de plus en plus en détresse.

L’année scolaire 2016-2017 a été emailée par des séries de grèves des fonctionnaires tout comme la précédente, l’avant précédente, l’avant-avant précédente et au-delà. Faure Gnassingbé, son premier ministre Selom KLasou et son ministre de la fonction publique Gilbert Bawara nous ont assez prouvé la hauteur de leur compétence qui est bien en deçà de la médiocrité et nul n’ignore que le bien-être des togolais est le dernier de leurs soucis. Il est donc inadmissible que ces excellents « rieneux »se servent des ressources de l’état pour réprimer le peuple.

Si pour vous autres eux les paresseux chroniques que la chance et le zèle ont parachutés à des postes politique, l’éducation est facultative, pour nous autres elle est une nécessité et ils sont dans l’obligation de nous la fournir car nous les payons, les nourrissons, les blanchissons et les logeons pour effectuer ce travail.

Faure Gnassingbe , Selom Klassou, Yark Demhane, Glibert Bawara, étudier n’est pas un crime : c’est notre droit et votre devoir. Libérez nos élèves !

 

Farida Bemba Nabourema

Citoyenne Togolaise Désabusée