" />

Publié par Farida Bemba Nabourema

 

 

Mr François Hollande,

 

Nous venons en tant que citoyens africains soucieux de la restauration de la dignité africaine longtemps bafouée par la République que vous dirigez : la France. Votre nation comme vous le savez a envahi les nôtres, tué des millions de nos ancêtres, réduit plusieurs autres millions aux travaux forcés et pillé vigoureusement   aussi bien nos ressources naturelles que nos patrimoines culturels dans la période la plus obscure de notre histoire contemporaine appelée « colonisation ».

La colonisation de l’Afrique par la France et autres nations européenne a dépourvu notre continent de sa richesse la plus sacrée que constitue son patrimoine culturel. Le pillage de nos œuvres d’arts, nos trônes royaux, nos statues, nos masques, nos armements, nos bijoux, nos meubles, nos fétiches et autres; est la base de l’acculturation et l’aliénation de nos peuples qui aujourd’hui peinent à retrouver leurs repères.  

Considérant que la France se juge nation promotrice de la liberté des peuples à s’autodéterminer, nous peuples africains souhaitons qu’elle nous restitue nos patrimoines culturels dont elle a suffisamment profité.  

Considérant que la France est une nation qui accorde une importance capitale a sa culture qu’elle se bat de préserver, nous peuples africains souhaitons qu’elle reconnaisse enfin que nos vestiges culturels sont une nécessité pour la reconstitution de notre histoire et la solidification de notre identité ethnoculturelle.

Considérant que nos nations dont le Benin qui par le biais de son président Patrice Talon, sont enfin prêtes à s’affranchir de la domination que nous a trop longtemps imposée votre cher pays la France, nous peuples africains exigeons que vous donniez une suite positive à la requête du gouvernement béninois qui souhaite rentrer en possession des 5000 objets culturels que vos prédécesseurs ont volé au Dahomey sans pudeur et exposent avec fierté dans vos musées tel celui du quai Branly.

Autant que nous rejetons le bienveillant « partage » de votre culture, nous rejetons aussi le partage de vos ancêtres gaulois qui ne ressemblent guère au notre ni physiquement, ni spirituellement et encore moins moralement. Il est donc nécessaire que vous nous rendiez les propriétés de nos ancêtres grâce auxquels nous pourrons « défalsifier » notre histoire.

Nous venons sans animosité aucune vous demander de nous prouver que la nouvelle génération de dirigeants français a rompu avec le passée pilleur et destructeur de ses prédécesseurs, en retirant nos patrimoines culturels du domaine publique de l’état français car vous et nous savons que ces objets ne vous ont jamais appartenu.

Nous souhaitons vous informer que nous ne lèserons pas de moyens pour obtenir gain de cause et ne sommes prêts à négocier un quelconque partage de ces biens avec votre gouvernement. Vous ne pourrez jamais restaurez la vie des millions d’africains tués et mutilés ni les milliards de tonnes de ressources minières et agricoles que vous avez pillez à nos pays mais vous pouvez nous rendre notre histoire et notre identité. C’est le moins que nous puissions vous demander.

Votre ancien premier ministre Manuel Valls disait je cite : « moi je veux être le premier ministre qui remet la culture comme la grande priorité du quinquennat de François Hollande, parce que la culture c’est la vie ». Faites-en sorte que la chose la plus honorable de votre quinquennat cher Mr Hollande, soit la restauration à l’Afrique, de vie: son patrimoine cultuel sans lequel nous peuples d’Afrique ne sommes des zombies confus.

 

Rendez-nous notre patrimoine culturel; rendez-nous nos vies.

 

 

Désabusement Votre

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article