" />

Publié par Farida Bemba Nabourema

 

 
Hier j’ai partagé sur ma page Facebook, des documents attestant que vous aviez été recruté par le régime militaro-dictatorial des Gnassingbé pour fournir des services de “communication et média” à l’état Togolais; services que vous avez facturé à 1500 dollars américains l’heure pour un montant total de 311,238.92 dollars américains soit un peu plus de 170 millions de Franc CFA.
Avant le partage de ce document accompagné du lien du site du ministère de la justice de l’état fédéral américain, certains de vos compatriotes très admiratifs de votre engagement pour la démocratie et les droits de l’homme dans votre pays natal le Bénin étaient dans le déni, allant jusqu’à m’accuser d’avoir été payée par le gouvernent Talon pour salir votre image.
Vous ayant appelé à démentir ces faits sur ma page, vous avez du moins fait preuve d’honnêteté en ne niant pas ces accusations. Dans votre réponse vous parlez du programme de Millenium Challenge Coorporation (MCC ) pour lequel vous avez vraisemblablement fait le lobby afin que l’état Togolais puisse obtenir cette subvention.
À nos compatriotes des deux pays ( Togo-Bénin ) qui nous lisent, je tiens à clarifier que le Millennial Challenge Corporation est une organisation de l’état fédéral américain qui donne des subventions aux pays très pauvres visant à les aider à combattre la pauvreté à travers des programmes de développement.
Le MCC offre deux types de subventions. Le premier programme appelé Threshold est de 35 millions de dollars soit près 18 milliards de FCFA et le deuxième plus grand est appelé le MCC compact d’une valeur de 350 milllons de dollars soit prêt de 180 milliards de FCFA.
L’argent du MCC je rappelle n’est pas un prêt mais un “don” car il n’est pas remboursable mais pour en bénéficier, les états doivent remplir des critères exigés à savoir : réduire la corruption, assurer l’état de droit, assurer la transparence dans la gestion des biens de l’état, respecter les libertés civiques, ceci dans le but d’assurer une transparence dans la gestion de ces fonds et une recevabilité vis à vis des citoyens.
Le Togo pendant plusieurs années ne remplissait pas les critères et tout d’un coup en 2016, parce qu’il n’y a pas eu de contestations majeures pouvant pousser le régime à brimer les populations, ils ont rempli finalement le critère de l’état de droit et du respect des libertés civiques.
En Août 2017, les Togolais se soulèvent par centaines de milliers au Togo comme dans la diaspora exigeant le départ de Faure Gnassingbé et le régime dos au mur n’hésite pas à déployer sa sauvagerie qu’on lui connaît. Les manifestants ont été battus, tués, des centaines se sont réfugiés dans le Ghana voisin, l’internet a été coupé, des leaders de l’opposition et des manifestants ont été arrêtés pour ne citer que cela.
Nous activistes Togolais avons donc décidé de rencontrer les responsables de différentes institutions américaines qui financent le gouvernement de Faure Gnassingbé dont le MCC, pour exiger des sanctions afin de mettre la pression sur Faure Gnassingbé d’arrêter la persécution des Togolais et de respecter leur demande de mettre fin à la dictature. Nous avons accompagné ces visites de séries d’engagements avec les organisations non gouvernementales américaines dont l’état américain obtient les données sur les progrès de chaque pays en matière de gouvernance et de respect des libertés fondamentales et de l’état de droit à savoir Freedom House, le National Endowment for Democracy, Amnesty International etc. Des dizaines de documents, de vidéos, de messages ont été envoyés sur plusieurs mois pour démontrer à quel point Faure Gnassingbé martyrise son peuple et exposer la barbarie du régime dictatorial des Gnassingbé.
Mr Arouna, vos services de “communications” pour lesquels vous avez été payé $1500 l’heure ont été octroyés en Juillet 2019, soit près de 6 mois après la signature du MCC Threshold program par l’état Togolais en Février 2019 qui est entré en vigueur le 27 Novembre 2020. Je partage ici le lien de la signature de ce contrat:
Ce que l’état Togolais visait après la signature du Threshold, c’est obtenir le MCC Compact de 350 millions de dollars desquels ils ont été récemment disqualifiés. Ce que je trouve déplorable est que vous en tant que citoyen bi-national americano-béninois êtes conscients de la nécessité d’avoir un état de droit la transparence dans la gestion des fonds publics. Vous affirmez aussi être un “militant des droits de l’homme et de la démocratie “ dans votre pays le Bénin et aviez même demandé des sanctions contre l’actuel gouvernent béninois que vous jugez de despotique et pensez, viole les libertés civiles.
Toutefois, tout en connaissance de cause, vous acceptez d’être embauché et payé par le régime dictatorial le plus vieux de l’Afrique, un régime sanguinaire qui a fait ses preuves dans les atrocités pour polir son image et convaincre des bailleurs de fonds qu’il rempli les critères d’un état de droit où les libertés civiles sont respectées.
La raison pour laquelle l’état américain exige que les pays qui sont admis au programme de MCC remplissent ces critères est primo, pour pousser les états à faire des efforts dans la lutte contre la corruption et l’établissement d’un état de droit et secundo pour s’assurer qu’il y a aura un minimum de transparence et de redevabilité dans l’octroi des marchés et la gestion des projets qui découleront de ces subventions autrement dit, pour éviter que cet argent ne finissent dans les paradis fiscaux détournés par les dirigeants et leurs proches.
Mais dans le Togo des Gnassingbé où les manifestations sont interdites, des centaines de citoyens innocents croupissent en prison depuis des années pour avoir tout simplement protesté contre le régime, les journalistes sont persécutés, arrêtés, et les médias fermés quand ils osent dénoncer toute forme de détournement de fonds publics et de gabégie, les leaders de l’opposition sont arrêtés, torturés et chassés en exil, des enfants de 9 ans se font tirer dessus à bout portant par les militaires et les activistes sont emprisonnés pour avoir organisé de simples conférences, Vous, Mr Omar Arouna, vous acceptez de travailler à faire passer ce régime sanguinaire pour progressiste et démocratique afin qu’il puisse recevoir de l’état américain des subventions que nous les citoyens n’auront jamais le droit de savoir comment ils ont géré.
Vous avez été embauché par Faure Gnassingbé pour peindre en blanc le mur tacheté du sang des Togolais qu’il a assassiné pour faire paraître ce dernier comme un dirigeant démocratique et vous venez nous dire que c’est dans l’intérêt du peuple Togolais? De quel intérêt parlez vous ? Celui de la panse de la minorité au pouvoir qui pille ce pays depuis 54 ans et qui maintient la population dans une misère abjecte? Oh combien je suis déçue par votre égoïsme!
Mr Omar Arouna, avant de découvrir il y a quelques années, le rôle que vous jouez avec votre compatriote Reckya Madougou dans le maintien de la dictature au Togo, j’étais naïvement convaincue que vous étiez une personne de principe car vous ayant connu personnellement à Washington il y a bien d’années de cela. Malheureusement vous faite partie de cette élite africaine qui sabote les efforts de résistance des peuples contre les potentats juste pour vos intérêts égoïstes.
Pendant que les militants Togolais sont à pieds s’ouvre pour déraciner cette dictature, des intellectuels comme vous par égoïsme les aident à prendre des forces et plus loin, les aident à nous réprimer. Mr Arouna, Faure Gnassingbé vous a payé $1500 l’heure pour le faire passer pour le dirigeant démocrate et progressiste que même dans ses rêves ils ne sera jamais mais malgré celà, il n’aura pas les 350 millions de dollars de la part des américains. Il est disqualifié du MCC Compact program et vous savez pourquoi: parce que nous autres qui nous battons pour dénoncer les exactions de son régime et la terreur qu’il nous fait subir au Togo sommes payés pas en argent, mais en conviction. Nos valeurs ont pour monnaie de change notre amour pour ce continent et sa jeunesse et les pétrodollars ne peuvent les acheter. Et ces convictions sont si fortes et robustes que l’achat de votre conscience avec 170 millions de FCFA ne peut les écorcher.
La bonne nouvelle pour vous est que Faure Gnassingbé aura toujours besoin de vos services de plasticien car nous allons continuer à défigurer son régime et le pourchasser dans cette vie comme celle d’après. La mauvaise nouvelle est que vous aussi aurez besoin des services d’autres plasticiens pour restaurer votre image défigurée par votre insatiabilité car vos services rendus au régime sanguinaire , génocidaire des Gnassingbé vous fait figurer dorénavant dans la liste de l’élite africaine corrompue qui spolie l’avenir des millions de personnes.
Profitez-bien de l’argent du peuple Togolais pour services rendus à la dictature, et j’espère qu’il suffira à calmer votre conscience si encore vous en avez.
Farida Bemba Nabourema
Citoyenne Africaine Désabusée

 

Lien du contrat entre Mr Omar Arouna et la compagnie Direct Media Sarl, compagnie de Toba Tanama, le directeur de la communication a la presidence du Togo: https://efile.fara.gov/docs/6671-Registration-Statement-20190507-1.pdf

Lien du conract detaillant la renumeration de Mr Omar Arouna a $1500/l'heure: https://efile.fara.gov/docs/6671-Exhibit-AB-20190507-1.pdf