" />

Publié par Farida Bemba Nabourema

Quand Hollande insulte l'Afrique!

La déclaration de François Hollande à Dakar est une insulte grave pour les africains. Pas pour les dirigeants fantoches qu’il a dénigré qui eux ne méritent que la monnaie de leur pièce mais une insulte à l’intelligence de nous citoyens africains qui luttons pour l’émancipation de notre continent.


Cet Hollande nous croit bêtes en parlant comme si le soulèvement du peuple Burkinabè et la chute du valet Compaoré ont été possible grâce au concours de la France.


La France sait très bien qu’elle est à bout de force, de stratégies et surtout de ressources pour continuer d’abuser et d’exploiter les peuples africains par la violence comme cela a toujours été le cas depuis des siècles. Elle sait qu’elle a en face d’elle une jeunesse clairvoyante qui non seulement ne la tolère plus mais est prête à en découdre avec elle. Alors Hollande veut nous jouer le jeu du corbeau et du renard en se faisant passer pour l’ami des peuples africains. Oui cette France des « droits de l’homme » qui soutient le peuple africain dans sa marche pour la liberté. Quelle ironie ?


« Hollande allez au diable ! Allez –y retrouver Gnassingbé Eyadema que votre pays a envoyé tuer Sylvanus Olympio parce que celui-ci voulait retirer le Togo du CFA. Allez-y soutenir Bokassa que votre pays a inféodé en RCA pour piller les richesses de ce pays et le laisser dans la désolation totale. Allez-y exploiter Boigny et Senghor qui ont servi de boys à faire le linge au Burkina Faso ainsi qu’ailleurs dans la région.


Et ne pensez surtout pas dédouaner la France de ses crimes odieux, de ses magouilles, cafouillages, tripatouillages qui ont laissé les pays d’Afrique « francophones » dans la misère totale. Ne pensez surtout pas qu’en humiliant vos valets, vous en trouverez d’autres pour vous servir car le temps de la duperie est révolu. »


François Hollande est un faux type, un manipulateur et un menteur comme l’ont été tous ses prédécesseurs. Il ose parler de soutenir les sociétés civiles et oppositions africaines dans les pays où l’alternance est empêchée comme si la France n’avait rien à avoir dans la longévité au pouvoir de ces dirigeants fantoches. Il essaye de blanchir son pays et de jouer à l’ami de l’Afrique quand c’est cette France qui a permis à ces messieurs de prendre et de conserver le pouvoir en premier lieu.
Le peuple togolais s’était à maintes fois soulevé contre le régime d’Eyadema mais la France a envoyé ses troupes au Togo réprimer les populations. Et pourquoi ? Parce que le renversement d’Eyadema signifiait le renversement de la France en 1er lieu.


Les africains niais qui s’extasient devant les propos de Hollande sont excusez-moi de véritables idiots. Ne nous laissons surtout pas distraire dans notre combat car nos véritables ennemis ne sont pas ces traitres qui servent les intérêts de la France mais la France elle-même. Notre principal combat est la lutte contre les forces oppressives qui pendant des décennies se sont servies des « negres de maison » pour nous dominer et nous opprimer. Nous n’allons donc pas aujourd’hui, laisser le « maître » fuir et s’en prendre au contremaître qui lui ne faisait que sa sale besogne de valet de chambre. Il ne faudrait surtout pas que la France trouve dans nos rangs des amis ou des supporters car elle ne mérite ni notre confiance ni notre énième chance. Ce pays a toujours compté sur notre naïveté pour nous subjuguer et cette fois, elle ne s’en sortira pas si bien.


Que ceci serve de leçon à ces abrutis qui pendant des décennies ont de père en fils ciré les bottes de la France et terrorisé leur propre peuple. Que les paroles de Hollande fasse comprendre à nos dirigeants qu’aux yeux de la France ils n’ont toujours été que des mouchoirs jetables et le moment est venu pour la France de les envoyer à la poubelle après s’être suffisamment nettoyé. Quand l’égoïsme et la cupidité l’emportent sur la raison et le bon sens, on finit toujours minable et sans gloire comme Bokassa et Mobutu. Pauvres types !


« Pour les quelques-uns d’entre vous qui vous accrochez toujours au pouvoir, sachez que vous gagnerez plus à partir tout gentiment plutôt que de vous faire chasser comme les malpropres que vous êtes. Vos régimes néocoloniaux sont périmés et pas parce que la France le veut ou parce qu’Hollande vous renie mais parce que nous, jeunesse africaine ne sommes plus intimidés par vos armes issues de l’âge la pierre taillée. »


Bienvenue dans l’Afrique post-contemporaine ; une Afrique qui gagne !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article